• La fracture numérique

    Publié le par dans Non classé | Aucun commentaire |

    C’est à la fin des années 1990 aux États-Unis, sous la plume des rapporteurs de l’Administration nationale des télécommunications et de l’information, dépendant du département américain du Commerce, de l’Economie et des Statistiques que va naître l’expression américaine « Digital Divide » ; fracture numérique est la traduction française de cette expression. Elle désigne le fossé, la séparation entre les détenteurs et utilisateurs des technologies de l’information et de la communication (TIC) et ceux, faute de moyens, d’équipements, d’infrastructures et de compétences ont sont privé.

    Le fossé numérique ne se traduit pas seulement par l’écart entre le Nord et le Sud, par l’appartenance ou non au « réseau des réseaux » mais aussi et surtout, par la séparation entre riches et pauvres.

    mini-map

    La fracture numérique revêt différentes formes et concerne à la fois l’accès, l’usage, le contenu et la prise de décision. Si la fracture relative à l’équipement tend à diminuer, celle liée à l’utilisation se profile depuis quelques années ; de nouvelles disparités sont apparues, liées à la capacité d’accès à des connexions haut débit et illimitées.

    carte afrique

    Internet bouleverse et révolutionne donc la production, la conservation et l’accès à l’information, au savoir et à la culture. C’est un formidable outil de développement ainsi, un indéniable facteur de liberté. Il est devenu pour un grand nombre des terriens, l’un des principaux moyens d’accès à la connaissance, à la communication et à la diffusion de l’information.

    La mission d’ARFTec est, d’aider « les démunis du numériques » où qu’ils soient, à acquérir les compétences requises à l’utilisation et à la maîtrise de la technologie numérique afin, de ne plus être en marge de l’avancement du monde.